31-05-2017 - Abattage des animaux en gestation : l'EFSA rend son avis

L'Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA) a rendu un avis scientifique sur l'abattage des femelles gestantes.Au sein de l'UE, la pratique ne serait pas courante puisque 3% des vaches laitières, 1.5% des vaches à viande, 0.5% des truies, 0.8% des brebis et 0.2% des chèvres arriveraient en cours de gestation à l'abattoir.

Les scientifiques ont estimé que les foetus d'animaux ne souffraient pas durant les deux premiers tiers de la vie intra-utérine puisque les structures physiques et neurologiques concernées ne se développent qu'au cours du dernier tiers.

Il y a donc une probabilité pour que les foetus éprouvent de la douleur en fin de gestation si l'on interprète l'activité électrique détectée dans leur cerveau.

L'avis propose également des mesures pour réduire le nombre d'animaux abattus en cours de gestation. Parmi celles-ci, un diagnostic de gestation systématique avant l'envoi à l'abattoir.


>> voir l'article complet