Bootstrap Image Preview


L'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) donne une définition du bien-être animal qui fait aujourd’hui référence dans le domaine.

Cette définition renvoie aux grands principes énoncés par le Farm Animal Welfare Council (FAWC), organisation britannique, connus sous le nom des « 5 libertés fondamentales » :

  1. Ne pas souffrir de faim et de soif  : grâce au libre accès à de l’eau fraîche et à un régime alimentaire apte à entretenir pleine santé et vigueur.
  2. Ne pas souffrir d’inconfort  : grâce à un environnement approprié, comportant des abris et des zones de repos confortables.
  3. Ne pas souffrir de douleurs, de blessures et de maladies  : grâce à la prévention ou au diagnostic et au traitement rapide.
  4. Pouvoir exprimer des comportements normaux  : grâce à un espace et à des équipements adéquats, et au contact avec des animaux de la même espèce.
  5. Ne pas éprouver de peur ou de détresse  : grâce à des conditions d’élevage compatibles avec les besoins des animaux leur évitant des troubles psychiques.

La législation européenne concernant la protection animale en élevage établit des normes minimales (qui ne sont pas toujours suffisantes pour assurer un réel bien-être animal).

Les gouvernements nationaux ont la possibilité d'adopter des règles plus strictes pour autant qu'elles soient compatibles avec les dispositions normatives de l’Union européenne. 





© O.A.B.A 2017 - Réalisation Safran Communication - Mentions légales