Bootstrap Image Preview

La filière viande contre les caméras en abattoirs - 29-01-2019

Dans une tribune publiée le 28 janvier, les organisations syndicales et professionnelles d’employeurs représentant l’Industrie et Commerces en Gros des Viandes en France, dénoncent l’initiative de Carrefour visant à demander l’installation de contrôles vidéos au sein des abattoirs : « Il est inacceptable qu’un distributeur essaye d’imposer la vidéo surveillance à ses fournisseurs ».

La filière viande et les ONG de protection animale sont conviées à la DGAL, le 4 février prochain pour une réunion relative à l’expérimentation de la vidéo en abattoir.

Rappelons que la loi Alimentation du 30 octobre 2018, prévoit dans son article 71 et pour une période de deux ans, l’expérimentation du contrôle vidéo des postes de saignée et de mise à mort. Dans un seul but : évaluer l’efficacité des procédures et l’application de la réglementation relative à la protection animale en abattoirs.

Outre l’initiative de Carrefour, les professionnels de la viande entendent-ils remettre en cause la loi votée par le Parlement ? 

L’OABA fustige une telle prise de position qui va à l’encontre des attentes des consommateurs et des promesses de transparence qui se multiplient au lendemain de chaque scandale médiatique…

Dans leur tribune, les organisations syndicales appellent « à revenir au bon sens ». Il est urgent qu’elles suivent leur propre conseil.







© O.A.B.A 2019 - Réalisation Safran Communication - Mentions légales